Texte paru dans "Côté Croissy" N° 2 de mai / juin 2003.

Vous avez dit bilan …?

Quelles seront les retombées des travaux du cœur de ville qui vont commencer (avec retard) : l'aménagement du Boulevard Hostachy dont on craint les conséquences sur la circulation et le commerce, et l'îlot de la Poste dont on ne sait rien ?
En deux ans de mandat, un seul logement social a été mis à disposition. Où en sommes-nous des 20 logements sociaux annuels obligatoires prévus par la loi ?
L'intercommunalité doit-elle se limiter à un syndicat des maires UMP prêchant l'attentisme en matière de construction de logements sociaux ?
Le parcours de santé prévu sur les berges de Seine doit-il se résumer, avant l'effondrement total des berges, au franchissement des barrières de protection ?
L'installation du magasin Nicolas sur le Boulevard pourra-t-elle suppléer au départ de la Société Cogifer, qui a amputé le budget municipal de 375 000 euros de taxe professionnelle ?
8% d'augmentation dès la première année : combien d'augmentation d'impôts l'année prochaine sans profit visible pour les Croissillons ?
N'est-ce pas payer trop cher deux ans d'immobilisme ?


Texte signé : Dominique Boisdé et Olivier Vincent