Texte paru dans "Côté Croissy" N° 5 de novembre / décembre 2003.

Vivre ensemble à Croissy !

Le logement social fait défaut à Croissy. Savez-vous que 120 demandes de logements locatifs émanant de croissillons sont en souffrance à la mairie? Ce sont principalement des jeunes couples; des familles aux revenus modestes, des personnes âgées... Qui n'a pas eu dans son entourage des personnes en quête d'un logement social?

Rappelons que la loi SRU "Solidarité et Renouvellement Urbain" prévoit un minima de 20% de logements sociaux. Croissy n'en compte que 10% . Le statu quo entraînerait pour la commune, conformément à la loi, le paiement chaque année d'une lourde pénalité.

La municipalité permet le lancement d'un petit programme de 18 logements (le déficit de logements sociaux est de 380 à Croissy !) en préemptant le terrain du 34 rue des Gabillons. En respectant les normes d'intégration urbaine, et notamment les emplacements de parking, ce programme (et ceux qui pourraient suivre) trouve pleinement sa place à Croissy. Qui se plaint aujourd'hui du petit immeuble situé Parc Leclerc et donnant rue de Seine? Personne. Et pourtant nous sommes bien en présence de logements locatifs aidés !
Au cas particulier de la rue des Gabillions, nous serons très vigilants pour que les préoccupations légitimes des riverains en matière de circulation, de stationnement, de trottoirs, d'enfouissement des réseaux soient prises en compte de manière prioritaire par la mairie.

C'est dans ces conditions que nous assumons nos responsabilités d'élus minoritaires et réaffirmons notre slogan de campagne "VIVRE ENSEMBLE A CROISSY".

Texte signé : Dominique Boisdé et Olivier Vincent