Louis Herpe, " Hussard de la République "
Dans le peu de place dont nous disposons, nous voudrions aussi rendre un premier hommage à Monsieur Louis Herpe qui nous a quitté dans un quasi-anonymat le 28 Avril dernier. Louis Herpe, ancien animateur sportif et culturel, ancien instituteur dans le Vexin, a été le premier directeur du collège de Croissy. Il était unanimement apprécié à Croissy et partout où il a exercé. Il était un homme de conviction, de générosité et d'abnégation, un des derniers " Hussards de la République ", qui n'a cessé d'œuvrer pour plus de justice. Louis Herpe avait conduit la liste socialiste aux élections municipales de 1977. A la veille des vacances scolaires, nos pensées vont vers lui. La Municipalité de Croissy se joint aux élus de CROISSY AUTREMENT pour cet hommage à Louis Herpe. De plus, un hommage public pourrait se faire ultérieurement au château, où il avait aussi exercé la fonction de directeur de l'école primaire.

 

Textes parus dans "Côté Croissy" N° 9 de juillet / août 2004.


Vous avez dit OPPOSITION…

De façon arithmétique nous sommes minoritaires, le scrutin démocratique municipal permettant une représentation proportionnelle - corrigée d'un bonus pour la liste arrivée en tête . Mais nous représentons, à travers Croissy Autrement, une force de conviction construite sur des valeurs de gauche. Un capital de confiance qui pourrait croître, au vu des résultats locaux du dernier scrutin régional.
Effectivement, sur les grands choix nous nous opposons, non pas pour la forme, mais par conviction Il en est ainsi du réaménagement du boulevard, mais également du logement social, domaine sur lequel la commune a beaucoup de retard, en décalage total avec la loi SRU. De même nous nous opposons sur l'absence de quotient familial municipal, permettant aux croissillons d'accéder aux services municipaux, voire para-municipaux sans niveau de ressources prérequis,
Il en serait de même pour d'autres choix fondamentaux dans la vie d'une communauté telle que la notre, choix pour lesquels les citoyens seraient plus associés en amont, grâce à la mise en place d'une véritable démocratie participative.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique Boisdé et Olivier Vincent
Elus de CROISSY AUTREMENT