Texte paru dans "Côté Croissy" N° 33 de Juillet / Août 2008.

L'EAU, UNE RICHESSE COLLECTIVE, UN ENJEU MONDIAL ...

Dominique Boisdé, Annie-CLaude Motron & Bernard Monnier Elus de Croissy Autrement

Faut-il vraiment rappeler que l'eau est nécessaire à la vie et à quel point cette ressource est précieuse pour l'humanité?
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle l'eau a été placée par l'ONU (au sommet de la terre à Rio en 1992 puis à celui de Johannesburg en 2002) comme ressource prioritaire à préserver. De plus, sachant que plus de trois millions d'hommes, de femmes et d'enfants meurent chaque année de maladies causées par l'insalubrité de l'eau, l'ONU prend soin d'intégrer l'assainissement dans ses objectifs et programmes. Eau et assainissement relèvent donc de la solidarité internationale et la loi Oudin-Santini du 10 février 2005 permet aux collectivités d'affecter jusqu'à 1 % de leur budget eau à des actions d'aide.
Une autre façon pour Croissy de s'ouvrir au monde.
Ce qui est vrai au niveau planétaire, l'est bien sûr au niveau européen, au niveau local, dans notre région, dans le bassin Seine-Normandie. Nous avons la chance que, sous nos dimats tempérés, le besoin d'eau soit évidemment moins crucial que dans bien d'autres régions du monde. Mais nous devons dépasser cette vision à court terme et sans doute très égoïste pour prendre conscience collectivement du problème et participer à un débat démocratique sur le sujet.
L'occasion se présente avec la loi « démocratie de proximité » du 27 février 2002 qui implique la participation du public à une large consultation en matière environnementale afin de recueillir nos avis sur les grandes orientations et les objectifs de la gestion de l'eau pour la période 2010-2015. Ceci en application de la directive européenne dite « directive cadre sur l'eau ». Cette consultation est ouverte jusqu'au 15 octobre 2008 et des questionnaires sont disponibles en mairie ou sur Internet (www.consultation-eau-seine-normandie.fr). Nous vous encourageons vivement à faire vivre la démocratie de proximité sur un sujet à fort enjeu.
Le plus important au niveau local: l'eau doit être gérée comme un bien collectif à garantir durablement avec un souci permanent de Service Public, comme nous le demandions pendant la campagne. Il faut que la gestion de l'eau - et son assainissement - devienne rapidement une compétence de notre Communauté de Communes, la CCBS.