Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy" N° 40 de Septembre/Octobre 2009.

Quelle vision communautaire pour le Pôle Chanorier

Un monument inscrit au registre des Monuments Historiques fait la fierté de la commune où il se trouve mais pose, en général, de nombreux problèmes en raison des contraintes imposées par le service des Architectes des Bâtiments de France et du faible montant des aides financières accordées par ce service. C'est le cas du Château et du Parc Chanorier à Croissy.
Nous avons soutenu la démarche de concertation entreprise par la municipalité en participant à l'élaboration d'un pôle culturel qui redéfinit les affectations des locaux existants et intègre un nouveau bâtiment dans le périmètre. Cette adhésion ne nous empêchera pas de rester vigilants sur les nombreux aspects encore à définir, ainsi que sur sa mise en œuvre et son fonctionnement à tous les niveaux.
Par contre, nous regrettons toujours que cette démarche n'ait pas été intégrée dans une perspective plus large, celle de notre Communauté de communes. En effet, le Conseil de la CCBS a décrété le pôle culturel Chanorier d'intérêt communautaire sans que la culture soit une de ses compétences (comme la piscine de Sartrouville dans le domaine des équipements sportifs hors compétences CCBS, lui aussi) ! Le seul objectif de l'opération étant d'en faciliter le financement et d'en accélérer la réalisation… Nous ne pouvons que déplorer les conditions dans lesquelles une décision si importante a été prise. La logique aurait voulu que la CCBS se dote d'abord de la compétence culturelle (et celle des équipements sportifs) afin d'élaborer une réflexion de fond sur les équipements actuels et sur ceux qu'il fallait prévoir sur la boucle ; le pôle Chanorier de Croissy étant l'un des premiers. Le projet ainsi défini dans le schéma directeur de la culture aurait pu se mettre en place beaucoup plus sereinement, sous contrôle et financement de la Communauté de communes, sans que Croissy perde quoi que ce soit par rapport à son projet d'origine.
Mais la CCBS a décidément beaucoup de mal à se construire ! C'est ainsi que le Programme Local de l'Habitat, sur lequel elle travaille depuis plus d'un an, n'est toujours pas finalisé …
Les questions doivent être abordées prioritairement sous l'angle communautaire avant de l'être sous l'angle de chacune des communes, afin que la CCBS mette enfin en œuvre les solidarités indispensables pour mieux vivre ensemble !

Dominique Boisdé, Annie-Claude Motron & Bernard Monnier
Élus de Croissy Autrement