Texte à paraître dans la tribune libre de "Côté Croissy" N° 48 de Janvier / Février 2011


Croissy … accessiblement votre !


Lorsqu'on évoque une personne en situation de handicap, nous vient à l'esprit " la personne en fauteuil " mais c'est une vision réductrice : si le handicap physique est le plus visible, il peut aussi être sensoriel, mental ou psychique, sous des formes plus ou moins graves. La loi du 11 février 2005 pour " l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées " inclut évidemment toutes les sortes de handicaps. Mais le chemin est encore long pour changer le regard de chacun d'entre sur les personnes touchées.
Il est vrai que la mairie de Croissy a réagi dans le bon sens en élaborant avec les associations concernées une charte Ville-Handicap qui identifie les actions à engager pour changer le regard et pour améliorer les conditions de vie. Ce travail est tout à fait louable, mais il n'en est qu'à ses débuts et il serait maintenant grand temps de passer à l'action.
Prenons pour exemple notre commune : elle doit, comme tous les employeurs, compter un minimum de 6% de personnes en situation de handicap parmi son personnel. Or ce taux d'emploi est loin d'être atteint sur Croissy (nous serions à peine à la moitié !) ; par conséquent la commune est susceptible de se voir infliger une pénalité légale pouvant aller jusqu'à 1 500 fois le SMIC horaire par emploi vacant (soit plus de 13 000€ par emploi).
Il est dommage que notre municipalité ne mette pas en pratique les principes qu'elle dit défendre !
De même, l'accès au sport, qui est une forme d'émancipation de la personne en situation de handicap, devrait être facilité, tout en veillant à ne pas en faire porter le poids aux seules associations sportives. Là encore, c'est à notre commune de donner l'exemple et d'avoir une politique incitant à l'intégration de tous.
La loi de 2005 est très forte, et le mouvement engagé est, souhaitons-le, irréversible. Six ans après, en ce début d'année 2011, souhaitons que nous apprenions à avoir une vision plus ouverte et généreuse sur l'autre et ses différences, afin que la personne en situation de handicap soit peu à peu réellement incluse (et non pas exclue) dans la commune.

Nous vous adressons nos vœux les meilleurs de Partage et de Solidarité.

Dominique Boisdé, Annie-Claude Motron & Bernard Monnier
Élus de Croissy Autrement