Texte à paraître dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 57 de Juillet / Août 2012


Pour que tous puissent mieux vivre à Croissy.

 

Croissy Autrement, lors des dernières élections municipales de 2008 mettait en avant le " vivre ensemble ", en insistant sur le lien intergénérationnel et la mixité sociale, éléments indispensables au vivre dans notre société. Ce lien peut être tissé de diverses manières. La plus évidente, dont nous vous entretenons régulièrement, est la mise en place de programmes de logements sociaux qui permettraient, et c'est bien le moins, d'atteindre le minima de 20% fixé par la loi SRU. Pour mémoire, Croissy en construit suffisamment pour ne plus être frappé par une amende mais insuffisamment encore pour être tout à fait en règle (actuellement un peu moins de 13%).
À ces difficultés récurrentes de logements, surtout en région parisienne, s'est ajoutée la crise des économies occidentales. Il ne faut pas croire que Croissy soit épargné par cette crise : à Croissy aussi le chômage frappe et a frappé. L'une des conséquences indirectes de cette crise, du chômage et des difficultés financières nouvelles rencontrées par les uns et les autres peut rapidement devenir l'isolement de la personne, repli sur soi que le voisinage direct ne voit que rarement et que la personne cache comme une honte.
Voilà longtemps que nous préconisons la création d'une Maison Pour Tous, véritable centre stratégique qui permette de rompre l'isolement en proposant une animation socioculturelle pour tous les besoins et qui développe la mixité sociale et générationnelle en s'adressant à tous les âges, tous les profils même ceux qu'on ignore à ce jour. Or la municipalité a le projet de transformer l'espace Chanorier en un " lieu d'échanges " qui fédérerait les énergies et les initiatives locales. Nous lui donnons acte de ces intentions et ne pouvons que souhaiter que ce projet aboutisse et développe effectivement les solidarités entre les Croissillons, entre les associations dans lesquelles ils se rencontrent, sans oublier de s'élargir aux communes avoisinantes.
Pour que cette initiative soit réellement ouverte et solidaire, il est indispensable que chacun puisse participer, proposer ses idées pour répondre aux besoins de tous et défendre ceux qui en ont besoin, même s'ils ne s'expriment pas.

Bonnes vacances à tous, que vous partiez ou restiez ici ; rendez-vous à la fête de la carotte début septembre.

Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Catherine Coicadan
Élus de Croissy Autrement