Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 58 de Septembre / Octobre 2012


Pourquoi nous avons dit " non" au Quotient Familial voté à Croissy.

 

Le dernier Conseil Municipal s'est vu présenter les nouveaux tarifs de la restauration scolaire qui introduisent un calcul des frais proportionnel aux revenus des familles, en d'autres termes un quotient familial. Nous nous félicitions que cette notion soit enfin étudiée, et nous apprécions l'important travail réalisé par les services municipaux, mais nous nous sommes opposés au Quotient Familial proposé.

Explication de vote

L'objectif déclaré par la municipalité est de supprimer, d'ici à trois ans, le " déficit de fonctionnement" des services à la population. La notion même de " déficit " nous paraît tout à fait étonnante dans ce contexte! Le rapport précise en effet que " cette nouvelle grille tarifaire permettra de maintenir à un niveau constant la participation communale au financement de restauration ". Ce qui veut dire que l'augmentation des coûts en est totalement supportée par les familles. Ce raisonnement nous semble inacceptable: tous les foyers, même les plus modestes paieront le repas sensiblement plus cher qu'en 2011-2012.
Il est vrai que les services vont être facturés selon 3 tranches de revenus (moins de 1150 €, entre 1151 € et 2 000 €, plus de 2 000 €). Le rapport de délibération rappelle que " le Centre communal d'Action Sociale (CCAS) propose une prise en charge d'une partie des montants facturés aux familles ". À cette fin, deux tranches sont créées (moins de 800 € et entre 800 € et 1150 €).

Nous regrettons, d'une part que cette aide ne s'applique pas automatiquement, respectant ainsi la fierté de chacun et, d'autre part, nous ne comprenons pas pourquoi ces deux tranches ne sont pas intégrées dans le calcul d'un quotient sur la base de 4 tranches de revenus.
Enfin, le retour vers un équilibre de gestion des budgets implique une série d'augmentations prévues sur 3 ans. Or nous n'avons aucune visibilité sur cette augmentation puisque, parallèlement aux contraintes liées au nouveau calcul, les coûts des services vont certainement augmenter également.
Dans ces conditions, nous ne pouvions apporter un vote favorable à ce quotient familial!

Si vous souhaitez en savoir plus, merci de consulter notre dossier complet sur le sujet.

Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Catherine Coicadan
Élus de Croissy Autrement