Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 59 de Novembre / Décembre 2012


Croissy Autrement et Tout Autre Chose Chanorier.

 

Voici maintenant longtemps que le devenir du Château Chanorier et de son parc préoccupent les Croissillons et leurs édiles: après avoir été l'annexe de l'école Leclerc, le château était devenu un lieu d'expositions temporaires, en attente d'une affectation définitive. De nombreux projets ont germé à son propos, allant même à imaginer un centre de séminaires doublé d'une école hôtelière installée par une grande toque de la cuisine française.

Lors de la dernière campagne électorale, Croissy Autrement avait envisagé d'en faire une Maison pour Tous. Récemment encore, la municipalité parlait du Pôle Chanorier comme d'un complexe culturel. Son mode de financement en témoigne puisque c'est une importante subvention de la CCBS qui a permis l'opération, sous la dénomination " équipements culturels d'intérêts communautaires ", il était en effet prévu que le nouveau bâtiment accueille bibliothèque, école municipale de musique et salle polyvalente, ainsi que les archives, le piano Pleyel et les associations s'occupant de l'histoire de Croissy.

Or il est maintenant question de l'Espace Chanorier dont la gestion et l'animation ont été confiées à l'association Tout Autre Chose Chanorier (on parle de TACC), inspirée de l'association Tout Autre Chose, installée à Paris. Nous l'avons visitée, dans le 9° arrondissement où elle fonctionne depuis 2007, et avons rencontré la présidente et fondatrice de cet espace; nous avons été séduits par la façon dont elle travaille à créer du lien social et intergénérationnel, ainsi qu'à faciliter l'insertion dans la cité. Croissy n'est bien sûr pas Paris, mais la précarité et la solitude y existent,même si on ne les voit pas; TACC peut être une réponse au mieux vivre ensemble. Nous veillerons à ce que, entre autres activités, ce nouvel espace propose un accueil et un accompagnement social à des personnes en difficulté. Cela peut aller de la recherche d'emploi, à l'aide aux démarches administratives, en passant par l'aide au financement de microprojets ... le tout grâce au bénévolat associatif et à un autofinancement amené par le sa!on de thé puis une table d'hôtes.

Nous disons " chiche! " à un projet de cette ambition et de cette générosité.

 

Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Catherine Coicadan
Élus de Croissy Autrement