Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 61 de Mars / Avril 2013


Des logements sociaux, oui, mais pas n'importe comment!

 


Le Plan Local d'Urbanisme de notre commune arrive dans sa phase finale. La procédure est longue, complexe et nous avons tenu à y participer depuis le premier jour.

Le nouveau document qui régira l'urbanisme à Croissy a été élaboré alors que le gouvernement modifiait la loi sur le logement social, en portant le seuil de 20 à 25 % de logements aidés du parc de logements de la commune.

Si l'on veut satisfaire à cet objectif à l'horizon 2025 il est indispensable dès à présent de privilégier la construction de logements aidés, y compris en centre-ville.

Mais devant la rareté et le coût des terrains proches du centre et devant les réticences d'un grand nombre de Croissillons, la municipalité fait le choix de ne pas " casser la morphologie pavillonnaire de Croissy", et d'investir des terrains excentrés pour y développer une zone de logements " sociaux ". C'est ainsi que le PLU envisage la construction, de part et d'autre de l'Allée des Machines, en limite du Pecq, d'un ensemble de petits immeubles de services pour différents publics: EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), résidence pour jeunes actifs, chambres d'étudiants, ce qui pourrait satisfaire la quasi-totalité des obligations triennales.

Nous regrettons qu'un meilleur brassage de populations soit considéré comme impossible à réaliser, mais ne refusons pas ces constructions, faute de possibilité moins excentrée. Encore faudrait-il que les projets sur cette zone soient effectivement financés avec l'aide des pouvoirs publics, ce qui, à ce jour, n'est pas certain.

Dans tous les cas, nous comptons bien rester vigilants sur la qualité des logements proposés (dans une perspective de développement durable) et sur l'importance des services annexes qui seront mis en place. Il n'est pas question que cette partie de Croissy devienne un "ghetto social ".

Nous espérons que vous serez nombreux à donner votre avis lors de l'enquête publique qui aura lieu avant l'été et à penser comme nous que construire des logements aidés est indispensable, mais qu'il faut le faire en veillant à préparer l'avenir de tous en bonne harmonie.

Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Catherine Coicadan
Élus de Croissy Autrement