Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 63 de Juillet / Août 2013


L'emploi des jeunes… une priorité nationale, à décliner au niveau local…


L'emploi pour tous est une nécessité si l'on veut que notre société s'équilibre et que chacun mérite le respect auquel il a droit. C'est encore plus vrai pour les jeunes dont plus de 15% sont chômeurs aujourd'hui.
Afin de refuser de considérer cette triste statistique comme une fatalité, le dispositif " emplois d'avenir " a été mis en place. Dans une perspective de solidarité nationale, les collectivités et les associations sont sollicitées pour prendre en charge un jeune de moins de 26 ans sans qualification et pour l'amener en trois ans, grâce à une formation et à un suivi régulier à une qualification qui lui permettra d'entrer sur le marché du travail. Ces emplois sont aidés à 75% par l'état avec un complément d'aide de la région Ile de France sur la base du SMIC.
Il nous semble évident que la solidarité est un devoir et que nous devons faire le maximum pour permettre une meilleure intégration de tous. Il n'y a pas grand effort à faire pour se projeter à 3 ans et imaginer les secteurs d'activité qui ne seront pas pourvus. Le manque est déjà cruel aujourd'hui dans les emplois de proximité et les services à la personne, pour toutes les générations. C'est pourquoi nous sommes surpris par les propos du maire qui refuse de créer de tels emplois à Croissy, arguant que ce n'est pas sa mission d'assurer ce type de rôle social !
Comment peut-il dire que Croissy n'a pas de besoins ? La réforme des rythmes scolaires crée de nouvelles perspectives; TAC, association gestionnaire de l'espace Chanorier, va monter en puissance et pourrait embaucher des emplois d'avenir afin de diversifier son offre d'animation sociale et culturelle ; de nombreux autres secteurs de la ville pourraient bénéficier de ce dispositif.
Croissy ne peut être dirigée comme une entreprise, même si elle emploie 150 salariés. Dans ses missions, elle a un devoir de solidarité vis-à-vis des citoyens. Et cette solidarité passe aussi par la prise en charge de notre jeunesse pour lui assurer un avenir.

 

Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Catherine Coicadan
Élus de Croissy Autrement