Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 66 de Janvier / Février 2014

 

Pourquoi la Communauté de Communes est aussi notre avenir

 

La Communauté de communes de la Boucle de Seine, appelée plus simplement CCBS, qui regroupe depuis huit ans Chatou, Le Vésinet, Sartrouville, Montesson, Carrières-sur-Seine, Houilles et Croissy, sera amenée à avoir de plus en plus d'importance à très courte échéance, en même temps qu'elle pourrait devenir communauté d'agglomérations.
Jusqu'à présent la CCBS est "gouvernée" par un conseil composé des maires des 7 communes et de 3 conseillers municipaux désignés; puisque les 7 communes ont aujourd'hui la même couleur politique, l'opposition n'est pas représentée au sein de ce conseil. Mais la loi de mai 2013, qui sera appliquée à compter des élections municipales d'avril 2014, a changé la donne.

Ainsi, la CCBS passera de 28 à 64 conseillers communautaires, répartis selon le nombre d'habitants de chaque commune. C'est ainsi que Croissy aura 5 sièges, et Sartrouville 17, avec donc pour Croissy un poids relatif affaibli. Mais, la répartition des sièges au sein d'une même commune se fera à la proportionnelle, comme pour les conseils municipaux. De ce fait, la nouvelle assemblée aura une réelle représentation démocratique, avec la présence de conseillers d'opposition.

À ce jour, les compétences de la CCBS sont: le développement économique, l'aménagement de l'espace communautaire, la protection de l'environnement, la politique du logement, l'entretien de la voirie et le transport urbain; il est fort probable que ces compétences seront renforcées, si elle devient communauté d'agglomérations. Ses nouvelles compétences, qui traiteront de la problématique du Vivre Ensemble dans un cadre de décision renforcé, pourraient être la politique de la ville, l'action sociale ou la gestion de l'eau (distribution, assainissement), mutualisation qui permettrait d'indispensables économies d'échelles.

Les communautés de communes ou d'agglomérations sont maintenant des acteurs politiques décideurs locaux majeurs et représentent une évolution indispensable pour obtenir des leviers d'action plus efficaces et puissants. Nous devons impérativement investir la CCBS pour continuer à porter demain la vision progressiste de l'avenir qui est la nôtre.

Enfin, nous vous adressons nos vœux les meilleurs, pour vous et vos proches en ce début d'année 2014.

Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Catherine Coicadan
Élus de Croissy Autrement