Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 69 de Juillet / Août 2014

Une école de la République pour tous

 

La réforme des rythmes scolaires est une nécessité de l'avis de tous les spécialistes de l'enfance. Il était, en effet, indispensable de revenir sur la suppression de l'école le samedi matin, et éviter ainsi une mise en route difficile au retour du week-end. Une meilleure répartition des temps d'apprentissages fondamentaux, sur la journée et sur la semaine, permet à l'enfant de trouver de bonnes conditions d'assimilation des enseignements.

La mise en place de cette réforme, qui vise à rapprocher la France des standards OCDE tout en respectant les rythmes des enfants et les grands équilibres de l'Éducation Nationale, est compliquée, mais n'en est pas moins nécessaire. Il s'agit de mieux contribuer au développement des élèves de maternelle et d'élémentaire en encourageant la curiosité et le plaisir d'apprendre de tous les enfants. Les activités pédagogiques complémentaires sont essentielles pour aider les élèves à appréhender et compléter les enseignements fondamentaux.

L'organisation des temps d'activités périscolaires (TAP) dans les 4 écoles de Croissy pour la rentrée 2014, a demandé un travail important à la municipalité. C'est le service des Sports et Loisirs, auquel nous faisons toute confiance, qui en aura la responsabilité. Bien évidemment, la mise en place d'activités motivantes et la rémunération d'un personnel formé et qualifié ont un coût non négligeable.

Or, pour y faire face, la majorité municipale a décidé que, à Croissy, les TAP seraient pour partie financés par les familles. Cette décision nous semble inacceptable et si cette dépense, qui doit donner à tous les mêmes chances de s'épanouir dans notre société, est effectivement une charge pour la commune, elle est avant tout un investissement pour l'avenir.

À qui sert d'être une ville " riche" si elle n'offre pas à tous les Croissillons les conditions de la réussite? Les TAP sont à considérer comme partie intégrante de la mission de service public de l'école. En conséquence, temps scolaire et temps périscolaire forment un tout indissociable qui doit être pris en charge par la collectivité.

Bonnes vacances à tous: petit(e) s et grand(e) s et bonne rentrée 2014-2015.

Les élus de Croissy Autrement : Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Bertrand Mansard
avec la participation de Daniel Bodineau