Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 73 de Mars / Avril 2015

 

L'avenir de la commune est dans la communauté.

 

Dans le contexte actuel, l'équilibre budgétaire est de plus en plus difficile à tenir pour les particuliers mais aussi pour les communes car les maires souhaitent maîtriser les impôts tout en répondant aux besoins de leurs citoyens. L'une des solutions à cette équation se trouve dans la mutualisation car l'avenir est dans l'intercommunalité, dans une vision partagée d'un " Vivre ensemble" qui dépasse les frontières communales.

L'exercice est délicat et trop de maires restent autocentrés sur leur territoire tout en recherchant des subventions provenant d'autres collectivités (conseil général, conseil régional, communauté de communes avant qu'elle ne devienne agglomération). Aujourd'hui à Croissy, l'essentiel des investissements est réalisé sans faire appel à l'impôt direct mais grâce à la redistribution d'autres impôts !

Depuis le 1er janvier 2015 notre communauté de communes (CCBS) est devenue communauté d'agglomération (CABS) Ce changement ne se justifie que pour des raisons financières puisque le périmètre des compétences déléguées est pratiquement le même. Mais, par le biais de cette nouvelle CABS, la dotation générale de fonctionnement sera plus élevée pour toute la nouvelle communauté d'agglomérations (16,7 M€ contre 11,5 M€ précédemment), et Croissy recevra 180 000 € supplémentaires provenant de l'État via la CABS.

Cette dotation aurait pu être versée plus tôt si nos maires avaient su s'entendre dès la création de la communauté de communes, en 2006. De la même façon, d'ailleurs, nos 7 communes ne se sont alliées en communauté de communes (et n'ont profité des avantages y afférents) qu'en 2006 alors qu'elles auraient pu le faire dès 2000. Que de temps perdu qui n'a tenu qu'à des mésententes entre les maires de nos communes !

Alors n'attendons plus. L'avenir se trouvant au-delà de nos simples territoires, élargissons nos perspectives et nos projets, intégrons Bezons, mettons en commun les ressources et les équipements, mutualisons les services tout en respectant l'emploi comme, par exemple, en installant des serres intercommunales sur les friches de la plaine de Montesson, et ayons, enfin, une vraie politique communautaire au service des citoyens.


Les Elus de Croissy-Autrement : Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Bertrand Mansard.