Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 81 de Novembre / Décembre 2016

Opposition et Démocratie à Croissy.

 

Vous êtes nombreux à lire notre contribution à Tribunes libres de " Côté Croissy», qui représente le seul son de cloche dissonant au milieu d'un concert de louanges et d'auto satisfecit. À côté de notre texte, se trouve un article signé par" Ensemble
vivre Croissy», dont il faut savoir qu'il est la voix de l'équipe municipale, et qui réagit souvent à notre propos, étonnamment dans le même numéro de "Côté Croissy».
Chose que nous sommes incapables de faire ... sans doute du fait d'un manque d'agilité intellectuelle.

Notre mission est bien de représenter notre électorat (22 % à Croissy) en apportant la contradiction, autant que faire se peut. Les occasions ne sont pas si nombreuses d'exprimer une sensibilité différente dans le cadre communal démocratique: nous
pouvons le faire dans les commissions où on nous présente les décisions déjà prises, au conseil municipal au sein duquel nous sommes trois élus de Croissy Autrement sur 33 conseillers; enfin, nous pouvons nous exprimer dans cette rubrique.

Au conseil municipal, nous exprimons notre avis dès que nécessaire et votons contre tout projet qui va à l'encontre de nos convictions et de notre vision du bien commun. Le sujet sur lequel nous intervenons évidemment systématiquement chaque année est le budget, qui traduit la politique que souhaite mettre en oeuvre la majorité municipale.

Effectivement, nous, élus de Croissy Autrement n'avons approuvé aucun budget depuis 15 ans. Il ne s'agit aucunement d'une « posture », mais bien d'un choix politique.

- Oui, privilégier la redistribution des richesses est un choix politique.
- Oui, la solidarité envers les plus démunis est un choix politique.
- Oui, dénoncer l'investissement d'un système de vidéosurveillance à hauteur de 300000 € est un choix politique.
- Oui, préférer l'aménagement de la ville pour les personnes à mobilité réduite est un choix politique
- Oui, être attaché à la gratuité de l'école y compris les TAP est un choix politique.
- Oui, dénoncer l'annulation de la fête de la musique pour financer l'opération « La Russie à Croissy» est un choix politique.

Oui, nos choix sont des choix politiques issus d'une réflexion partagée et de convictions sincères et pérennes. Oui, nos choix politiques ont eu pour conséquence parmi d'autres de ne pas voter le budget municipal 2016 et les précédents. Et il est à
craindre que nos choix politiques continuent à être motivés par l'attachement à des valeurs humanistes profondes qui n'obéissent à aucun opportunisme .•

Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Bertrand Mansard Élus de Croissy Autrement, et Catherine Coicadan, Présidente de l'association Croissy Autrement