Texte paru dans la tribune libre de "Côté Croissy"
N° 85 de Octobre / Novembre 2017

Quelle est la place accordée aux associations à Croissy ?

 

Depuis longtemps, nous pensons que le " Vivre ensemble " est une des données fondamentales de la vie en société. Malheureusement cette expression est de plus en plus galvaudée et nous préférons maintenant parler de " Faire ensemble ! ". Nous pensons effectivement que " Faire ensemble " peut être une réalité dans une commune comme la nôtre. C'est pourquoi la municipalité devrait mettre en œuvre une politique publique qui propose des services accessibles par tous et pour tous. Nous avons eu l'occasion à plusieurs reprises de nous exprimer sur les dimensions d'équité et de service social que devraient avoir les services proposés aux Croissillons ; nous le faisons plus spécifiquement en nous opposant au budget communal car nous pensons que le quotient familial appliqué à Croissy est trop discriminatoire.
Mais le " faire ensemble " ne se résume pas uniquement à l'accès aux services municipaux : sa dimension la plus importante est portée par les associations.
Comme nous l'avons vu lors de la fête de la Carotte et du forum où elles étaient représentées, les nombreuses associations de Croissy proposent des activités dans le domaine sportif, culturel, artistique, de réflexion, d'action… D'autres ont un caractère plus directement social, souvent supplétif et complémentaire à l'action publique. Quel que soit leur objet, elles ont toute leur place dans notre petite ville puisqu'elles réunissent leurs membres autour d'un même projet.
C'est pourquoi nous regrettons que Monsieur le Maire, lors de la réunion des Présidents d'associations qui a précédé la fête de la Carotte, ait parlé des projets communaux sans évoquer le monde associatif auquel il s'adressait pourtant. A contrario, alors que tous regrettent la sévère restriction du nombre des salles de réunion disponibles, nous n'avons entendu qu'un satisfecit sur la " privatisation " du Château Chanorier et les changements de son mode d'exploitation qui vont priver les Croissillons d'un lieu patrimonial d'accès gratuit et convivial.
Il est important que le monde associatif soit reconnu par les édiles de la commune pour son action bénévole, si importante dans la vie des Croissillons !

Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Bertrand Mansard Élus de Croissy Autrement, et Catherine Coicadan, Présidente de l'association Croissy Autrement