Texte paru dans "Impressions de Croissy" N° 23 de Septembre 2001 :

Gouverner, c'est prévoir.

La fête de la carotte est désormais pour les Croissillons le rendez-vous qui sonne la rentrée. Cette rentrée est marquée par des travaux d'extensions divers et variés au niveau des écoles exécutées dans la hâte (ainsi que du collège, cette fois avec un étalement des travaux jusqu'en 2003). A noter qu'il serait intéressant de réaliser un bilan financier de ces extensions et de le comparer au coût de réalisation d'un nouvel équipement public, utilisé en école dans un premier temps, modulable si nécessaire.

De même, la halte garderie située au sein du programme "Hameau de Croissy" verra-t-elle le jour ? Les marchés publics ont-ils été si difficiles à octroyer que l'ouverture de ce service n'interviendra pas, au mieux, avant début 2002, soit avec un retard de près d'un an.

Gouverner n'est-ce pas prévoir ? La prévision au niveau communal réside dans l'anticipation : nos réserves foncières sont réduites à leurs plus simples expressions... donc prévoir sans ressources et sans réserve contraint nos gestionnaires à vivre à la petite semaine :

Pourquoi ne pas avoir utilisé le droit de préemption urbain lors de la vente du terrain du 21 rue des Moulins (à côté de la station Total) pour en faire une réserve foncière de 5000 m² plutôt que de laisser se développer la discorde à propos de l'installation à cet endroit d'un centre commercial, pas forcément inutile, mais mal placé aux abords d'une zone pavillonnaire, traversée par nos enfants pour se rendre au collège ou au gymnase. Que de situations dangereuses en perspective ! Dans ce climat, nous, élus de Croissy Autrement, rappelons les priorités qui étaient les nôtres et que nous continuerons à mettre en avant pour que Croissy fasse preuve de plus de solidarité entre les générations, mais également entre familles aisées et familles moins favorisées.

Ainsi
- Nous voulons développer une réelle réflexion sur les écoles publiques et sur les équipements publics nécessaires compte tenu de l'accroissement de la population et de son rajeunissement, ce qui n'est pas forcément le cas dans le reste de la boucle.
- De même, sur la mixité sociale, nous encouragerons toutes les initiatives qui permettront à notre commune de favoriser le logement pour tous à Croissy et pas dans les coins les plus reculés de la communauté de communes (qui devrait voir le jour dans les prochains mois).
- II faudra aboutir au plus vite à la mise en place d'un véritable quotient familial municipal couvrant toutes les activités, besoins et services fournis par la collectivité
- Sans oublier le développement économique de la commune, au travers de l'installation d'entreprises nouvelles, du maintien d'un vrai commerce en centre ville et pas uniquement à la création de banques et d'agences immobilières.
- Enfin, nous souhaitons que la démocratie locale ne soit plus un vain mot et qu'au travers de choix à faire pour l'affectation du Château et de son environnement (notre proposition est toujours de faire du Château une Maison Pour Tous), un référendum permette aux Croissillons de trancher.

Texte signé par Dominique BOISDÉ et Olivier VINCENT