Texte paru dans "Impressions de Croissy" N° 27 de Septembre 2002 :

Boulevard et Concertation.

Il est regrettable qu'au détour de l'examen du budget primitif de la ville, nous apprenions qu'un projet de grande ampleur était à l'étude : celui de l'aménagement du centre ville.
Sans être hostile à un tel projet, il nous semble qu'une véritable concertation préalable eut été préférable à la communication réalisée par la majorité sur un projet déjà très élaboré. Ainsi un cahier des charges établi en concertation avec l'ensemble des élus et des représentants de la population aurait permis d'appréhender ce projet structurant dans un ensemble plus global intégrant le pôle Château Chanorier, Place d'Aligre, ZAC Claude Monet, Complexe sportif du Chemin de Ronde en passant par les pôles scolaires.
Par ailleurs, ce projet qui fait encore la part belle a la voiture, n'intègre pas de véritable plan de circulation qui s'élabore progressivement sans vision d'ensemble à partir de l'idée de mettre en sens unique une partie du boulevard. Même si techniquement, la solution du sens unique semblerait la meilleure, la vision d'ensemble ainsi que des simulations réelles sur une période pertinente et suffisamment longue pour apprécier la gestion des nouveaux flux de véhicules seraient appréciées des Croissillons.
Déjà lors de la séance au Conseil du 26 mars 2002, nous ne jugions pas prioritaire pour 2002 ce projet lors du vote du budget 2002 ; rappelons que le budget initial prévisionnel est de 1 million d'euros, ce qui générera une pression fiscale supplémentaire de 100 euros minimum par habitant !
Alors pourquoi tant d'empressement à finaliser ce projet très structurant pour le centre ville, touchant au cœur de la ville, et notamment ses tilleuls ? Nous sommes conscients que la ville évolue, et que son centre doit également évoluer. Nous ne sommes pas attachés a l'image de village que certains mettent en avant. Croissy n'est plus un village, nous pouvons le regretter, mais désormais Croissy est une ville urbanisée.
De fait, une bonne concertation permettant un débat d'idées sur le fond de l'aménagement du centre ville n'aurait pas nui au projet qui serait devenu le projet des Croissillons.

Texte signé : Dominique BOISDÉ et Olivier VINCENT