Intervention des élus de CROISSY AUTREMENT
au Conseil Municipal du 27 mars 2003

Délibération N°1 : Vote du Budget Primitif Ville 2003

Monsieur le Maire,

Les budgets se suivent et se ressemblent. Concernant votre mandature, c'est le second budget et comme le précédent vous augmentez l'impôt sur les 4 taxes de base et notamment la Taxe d'Habitation avec une pression de 13,14% correspondant à une augmentation de +1,5% par rapport à 2002 !!!
De même la taxe sur le Foncier Bâti augmente dans les mêmes proportions sur la même période (taux de 13,61%). Quant à la Taxe Professionnelle, avec le départ de COGIFER le manque à gagner pour la commune est de 375 000 euros, et ce n'est pas le FNTP (Fond National de la Taxe Professionnelle) qui va compenser cette perte ! Alors comment compenser : d'une part en faisant porter l'effort sur le particulier par une pression accrue sur le Foncier Bâti et sur l'Habitat , et d'autre part avec une augmentation de 2% sur la TP.
Quel candidat Président nous faisait rêver par des baisses d'impôts et qui vient d'avouer que cela sera faisable que si les finances le permettent ? Nous vous ferons grâce des promesses électorales, car à notre connaissance vous n'aviez pas fait miroiter des baisses d'impôts, mais une certaine stabilité… résultat : + 8% sur la Taxe d'Habitation et le Foncier bâti depuis votre arrivée !!! Jusqu'où irons-nous ?

Et pourquoi faire cette augmentation ?
Nous cherchons et ne trouvons pas grand chose !

Côté gestion du personnel, il est vrai que l'essentiel du budget de fonctionnement concerne les charges en personnel et que le turn-over que nous constatons depuis votre arrivée a un coût. Plutôt que votre approche plus expéditive de remplacement, vous auriez eu une approche plus curative de la gestion du personnel, en en faisant la promotion par un management dynamique, reconnaissant ses compétences, en les valorisant vous auriez été dans une démarche d'économie !!! Mais cela suppose " d'aimer " son personnel pour l'accompagner dans les évolutions de la gestion communale.

Côté Social, vous nous faites miroiter depuis le début une étude sur le quotient familial. Le miroir aux alouettes a beau jeu, car nous ne voyons rien venir, si ce n'est que des intentions !!! Nous faudra-t-il attendre 2006 et une nouvelle campagne électorale pour que vous sortiez de vos cartons une étude sur le quotient familial que vous mettrez dans vos promesses de la prochaine mandature.
Toujours côté social, nous avions pris acte de votre démarche d'achat en partenariat avec l'association Solidarité Logement dans la Boucle d'un logement social, rue des Ponts. Bonne démarche, en innovant, c'est à dire en faisant jouer la toute nouvelle clause de droit de préemption renforcée, mais démarche très limitée car c'est le seul logement social réellement nouveau depuis votre arrivée… nous sommes loin des 20 logements sociaux annuels que nous impose la loi SRU. A moins que vous espériez faire porter cette contrainte sur certaines communes de la boucle dans le cadre d'une certaine intercommunalité.
Bien sûr vous nous ferez valoir la prévision budgétaire d'une surcharge foncière (petite !!!) qui pourrait aider une petite acquisition, et qui surtout vous dédouane de tout ou partie des pénalités prévues dans le cadre de la loi SRU.

Côté Service, nous prenons acte que l'année 2002 a mi-fin à un Service Public Local : le ramassage scolaire. Dommage, car prônant l'individualisme par cet arrêt, vous développez l'indifférence et la multiplication des voitures devant les écoles.

Mais alors ou va le budget ?
Dans les équipements publics… il est vrai que les écoles avaient rudement besoin d'un toilettage entrepris par la municipalité précédente et que vous avez repris à votre compte et poursuivi. A noter toutefois que les marchés publics nécessitent trop souvent des avenants pour des surcoûts non-prévus.
De même serait-ce la crèche qui pénalise tant ce budget. Cette crèche nous l'attendons depuis plus de 2 ans !!! son financement est programmé depuis ce temps sur le programme pluriannuel d'investissement. Là encore la liste d'attente des familles favorise le système D et l'individualisme. Votre engagement d'une ouverture de la crèche début 2004 sera-t-il tenu ?

Alors bien sûr, vous réservez l'investissement pour l'aménagement du Boulevard. Déjà il y a un an nous jugions cette dépense hors norme pour Croissy. Nous la jugeons toujours hors norme, d'autant que vous avez raté totalement la concertation au niveau de ce projet… concertation vis à vis des commerçants, des usagers du boulevard, des riverains ainsi que des élus.
Mais comme nous le faisions remarquer lors du débat d'orientation budgétaire, l'engagement dans ce budget nous semble très faible (250 000 euros sur les 3 millions de programmés dans la section investissement) pour que vous engagiez ces travaux cette année. Alors quand ?
Et le mystère de l'îlot de la Poste dont vous nous avez parlé il y a un mois en Débat d'Orientation Budgétaire. En saurons-nous plus prochainement ? Et notamment avec l'interaction du POS ou du futur PLU et de la ZPPAUP à cet endroit !
Enfin, qu'en est-il de nos berges qui se dégradent à grande vitesse et pour le traitement desquelles rien n'est prévu dans votre budget.
Et nous ne parlons pas du château, de son parc… qu'est-il prévu ? Rien en 2003. Là encore un projet sortira de votre chapeau en 2005/2006 pour nous appâter pour la prochaine mandature.

Voilà Monsieur le Maire quelques éléments qui nous font dire que vous gérez un certain immobilisme depuis deux ans et que nous ne pouvons vous donner cette année notre confiance pour la conduite de ce budget. Nous voterons en conséquence et sans hésitation contre.


Dominique Boisdé et Olivier Vincent